we sign it - La bio pour tous

La bio pour tous

Quels que soient nos revenus, nous avons le droit d’avoir accès à une alimentation de qualité respectueuse de notre corps, de la planète et des autres êtres vivants. Une alimentation qui doit donc être issue d’une agriculture bio, locale et équitable.

Pétition adressée au Premier ministre ainsi qu'aux ministres de l’écologie, de la santé, et de l'agriculture.

Citoyens, citoyennes, consommateurs, consommatrices, nous demandons le lancement d’un programme national permettant de rendre l’alimentation biologique accessible à l'ensemble de la population par :

- L'attribution des subventions de la Politique Agricole Commune (PAC) à l'agriculture biologique plutôt qu'à l'agriculture conventionnelle

- L'obligation faite aux acteurs des filières de production conventionnelle de payer les coûts financiers générés par l'utilisation massive de pesticides et de  nitrates, selon le principe de pollueur payeur

- La promotion de la qualité des produits biologiques et leur rôle dans la prévention et le maintien d'une bonne santé

- Le lancement d'un comité de suivi au sein de ce programme permettrait de faire travailler ensemble les acteurs institutionnels, de l'alimentation et de la solidarité.

- Un réel financement favorisant l’introduction de produits biologiques dans les épiceries sociales et solidaires

- L'attribution de subventions spécifiques et suffisantes pour la restauration collective publique

Nous avons, toutes et tous, le droit d’avoir accès à une alimentation de qualité respectueuse de l'environnement.


Nos arguments

Aujourd’hui, nos manières de manger ont un impact négatif sur l'environnement et notre santé.

L’agriculture biologique est meilleure pour la santé : les fruits et légumes issus de l’agriculture conventionnelle contiennent 223 fois plus de résidus de pesticides en moyenne que les aliments issus de l'agriculture biologique*. Or, on sait que les pesticides ont un rôle dans l’augmentation de certaines maladies chroniques, telles que les cancers**, en particulier chez les agriculteurs.

Par ailleurs, l’agriculture biologique est plus respectueuse des écosystèmes : elle favorise le stockage du carbone, ce qui est nécessaire à la lutte contre les changements climatiques. Elle est un facteur de conservation de la biodiversité, de préservation des cours d’eau et de lutte contre l’érosion des sols, qui tous sont garants de notre alimentation future.

L’agriculture biologique est aussi plus respectueuse du bien-être animal, parce qu’elle ne tolère ni les élevages en batteries, ni le gavage, ni l’épointage du bec des poussins, ni l’usage des antibiotiques en guise de prévention.

* selon l’étude de Générations futures de décembre 2011

** selon l’étude de l’Inserm rendue publique le 13 juin 2013

Signer

Diffusez auprès de votre entourage